Influenza aviaire : relèvement niveau du risque de "modéré" à "élevé"

publié le 14 nov. 2022, 02:28 par MAIRIE DE GONDREVILLE   [ mis à jour : 14 nov. 2022, 02:33 ]
La situation épidémiologique vis-à-vis de l'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) continue d'évoluer défavorablement. Le nombre de cas d'influenza aviaire en élevage et dans la faune sauvage est en forte augmentation en France métropolitaine. A la date du 8 novembre, 49 foyers en élevage ont été confirmés. Les cas en basse-cour et dans la faune sauvage sont également nombreux et en augmentation. 

Dans ce contexte, le Ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire a décidé de relever le niveau de risque de "modéré" à "élevé" sur l'ensemble du territoire métropolitain par arrêté du 8 novembre 2022

Les mesures induites par le niveau de risque "élevé" sont applicables à l'ensemble de notre département et comprennent : 
- la claustration des volailles et autres oiseaux captifs ou leur protection par un filet avec réduction des parcours extérieurs ; 
- la surveillance clinique quotidienne dans tous les lieux de détention d'oiseaux ; 
- l'interdiction de l'organisation de rassemblements d'oiseaux ; 
- l'interdiction de transport et de lâchers de gibiers à plumes sauf dérogation prévue par arrêté du 16 mars 2016 ;
- le transport et l'utilisation des appelants sont soumis à restriction selon les catégories 1, 2 ou 3 des propriétaires ou détenteurs d'appelants : 
- l'interdiction de la remise en nature du gibier à plumes anatidés ; 
- l'interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l'arrivée de la France ; 
- la vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet. 

Ces mesures de prévention ont pour but de protéger les volailles domestiques d'une potentielle contamination qui aurait des conséquences pour tous les acteurs de la filière avicole. 
 
Ċ
MAIRIE DE GONDREVILLE,
14 nov. 2022, 02:28
Comments